joueur de football américain pendant un matchjoueur de football américain pendant un match

Tout Savoir sur l’Histoire du BMX

Le BMX, acronyme de Bicycle Motocross, est une discipline cycliste qui a su conquérir le cœur des amateurs du monde entier. En effet, à travers l'histoire du BMX freestyle et la compétition du BMX race (ou racing), cette activité sportive attire les curieux autant par son univers artistique que par sa dimension athlétique.

Dans cet article, nous explorerons l'histoire de ce sport, les différentes pratiques qu'il propose ainsi que son intégration aux évènements les plus prestigieux comme les jeux olympiques.

Du Passé au Présent : l'Évolution du BMX

Le BMX doit ses origines à la vague de popularité du motocross dans les années 1960 aux Etats-Unis. Cherchant à reproduire les figures impressionnantes et les courses palpitantes des motos tout-terrain, les jeunes américains ont commencé à adapter leurs bicyclettes, donnant vie au mouvement BMX.

Les Débuts du BMX

À ses débuts, le BMX était avant tout focalisé sur les courses organisées sur des terrains vallonnés et boueux. On lui doit d'ailleurs son nom : Bicycle Motocross. Les épreuves consistaient en des sprints endiablés, où les participants devaient éviter les chutes et maîtriser leur coordination pour venir à bout du parcours. À cette époque, le BMX était synonyme de vitesse et de dépassement de soi au sein d'une compétition.

My American Market épicerie américaine n°1My American Market épicerie américaine n°1

L'Arrivée du BMX Freestyle

Le développement rapide du BMX a permis à certains de ses pratiquants de se détourner progressivement vers l'aspect artistique de la discipline. En effet, alors que sa version « race » promouvait l'excellence physique sous forme de courses, les adeptes du BMX freestyle ont mis leur inventivité au service de cette nouvelle tendance. Les figures acrobatiques ont peu à peu fait leur apparition, sur une rampe ou même dans la rue.

BMX racingBMX racing

Historique de la Draft NFL

Les Différentes Disciplines du BMX en Compétition

Aujourd'hui, le monde du BMX se divise principalement en deux grandes catégories : la course (Race) et le Freestyle. Comme nous l'avons vu précédemment, chacune a des objectifs distincts et propose des défis différents pour les athlètes qui les pratiquent.

BMX Race

La discipline du BMX Race est celle qui se rapproche le plus des origines du BMX. Les compétitions officielles sont organisées autour de plusieurs types d'épreuves, qui peuvent être individuelles ou en équipes. Le départ se fait sur une pente avec une grille de départ qui s'abaisse au signal, souvent contrôlée par un système automatisé. Le but principal des courses est bien entendu de franchir la ligne d'arrivée le plus rapidement possible.

Les compétitions se déroulent sur des pistes variées, généralement en terre battue, comportant des obstacles comme des bosses et des virages. Le matériel utilisé, notamment les vélos, est spécifiquement conçu pour cette discipline, avec des caractéristiques précises telles que des roues de 20 pouces et un équipement de protection similaire à celui des pilotes de motocross.

BMX Freestyle

L'autre courant du BMX est celui de son versant acrobatique, le BMX freestyle. Cette discipline consiste en la réalisation de figures impressionnantes à vélo, avec des mouvements fluides et maîtrisés. La créativité est très importante dans cette pratique, car chaque athlète cherche à tirer le meilleur parti des obstacles et des installations urbaines pour créer des enchaînements uniques.

Les riders de BMX freestyle réalisent une variété de tricks, tels que des sauts, des rotations, des flips, des spins, des slides, des grinds et bien d'autres encore, généralement dans des parcs à vélo, des rampes, des demi-lunes ou des espaces urbains adaptés.

Cette discipline est très populaire dans le monde entier et comporte différentes catégories de compétition, notamment le street, le park, le dirt, le vert (ou rampes), le trail et le flatland, chacune ayant ses propres caractéristiques et exigences techniques.

  • Le Flatland (flat) : consiste à réaliser des figures sur un sol plat en équilibre sur une roue ou en utilisant des pegs (repose-pieds).
  • Le Park : se déroule dans des skateparks avec des rampes en bois ou en béton. Les riders réalisent des figures sur différents modules, combinant des éléments de différentes disciplines du BMX, comme les sauts aériens, les grinds sur les rails et les figures au sol.
  • Le Street : pratiqué dans la rue, les riders utilisent le mobilier urbain pour réaliser des figures. L'utilisation de pegs est caractéristique pour effectuer des grinds sur les obstacles.
  • La Vert : consiste à réaliser des figures sur une rampe en forme de U, appelée halfpipe. C'est une discipline spectaculaire mais moins pratiquée en raison de sa difficulté et du besoin d'infrastructures spécifiques.
  • Le Dirt : se déroule sur des bosses en terre où les riders exécutent des figures aériennes comme des 360°, des backflips et des tailwhips.
  • Les Trails : des pistes de bosses généralement construites dans des terrains vagues ou des forêts, où les riders s'engagent dans des enchaînements de sauts sans avoir à pédaler, en utilisant la compression des bosses pour gagner de la hauteur et de la vitesse.
BMX Freestyle ParkBMX Freestyle Park

Le BMX aux Jeux Olympiques

Signe de sa notoriété et de son développement incessant, le BMX a été intégré en tant que discipline olympique lors des jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin. Depuis lors, il fait partie des compétitions régulières, permettant chaque fois à un nombre toujours croissant d'athlètes de participer et se distinguer sur la scène internationale.

Le BMX Race aux Jeux Olympiques

Lors de cette première participation en 2008, c'est le BMX Race qui a été mis à l'honneur. Les coureurs se sont affrontés sur une piste spécialement conçue pour l'événement, avec des modules spectaculaires et des virages relevés pour mettre à l'épreuve les compétiteurs. Les pistes olympiques ne cessent pas d'évoluer, offrant toujours plus de défis techniques et sportifs aux riders.

L'Introduction du BMX Freestyle en 2021

Véritable révolution dans l'histoire olympique, l'édition 2021 des jeux à Tokyo a vu l'arrivée du BMX freestyle comme discipline officielle. Cette décision historique vient confirmer la place importante que tiennent désormais les sports urbains et artistiques dans notre société. Avec son intégration au programme olympique, le BMX freestyle entre donc dans une nouvelle ère et ne manquera pas de séduire les amateurs de sports américains, et pas que !

BMX Racing aux jeux OlympiquesBMX Racing aux jeux Olympiques

Tu veux en savoir plus ? Découvre nos autres articles !

My American Market : Le Blog

My American Market : Le BlogMy American Market : Le Blog